OICS soutient l'échange d'intelligence et l'interdiction des substances dangereuses dans le système postal en Afrique de l'Ouest

CASABLANCA, 3 août 2019 - L'Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS) a participé à l'atelier conjoint de renforcement des capacités en matière de sécurité de l'Union Postale Universelle (UPU) et de l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) en Afrique de l'Ouest pour renforcer les capacités de lutte contre le trafic de substances dangereuses par le réseau postal international. L'atelier, qui s'est tenu du 31 juillet au 3 août 2019 à Casablanca, réunissait des agents des postes et des douanes de 13 gouvernements ouest-africains.

Vingt-quatre (24) agents du Bénin, du Burkina Faso, de Gambie, de Guinée, de Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, du Maroc, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de Sierra Leone et du Togo ont participé à cette formation de quatre jours qui a réuni des formateurs internationaux de l'UPU, l'OMD et l'OICS. L'OICS a souligné les défis posés par l'augmentation du trafic d'opioïdes synthétiques non médicaux, en particulier le tramadol, dans toute l'Afrique et a formé des agents à l'identification, à la collecte et au partage de renseignements sur les sources et la distribution de substances apparentées. Les méthodes d'interception et la manipulation sécuritaire des substances dangereuses émergentes, comme les fentanyles et les analogues, faisant actuellement l'objet d'un trafic par la poste et par messageries express, ont également été fournies aux enquêteurs.


Photo : L'OICS a formé des agents aux caractéristiques de la plate-forme IONICS en utilisant son approche de formation rapide

Dawn Wilkes, responsable du programme de sécurité de l'UPU, a souligné l'importance de renforcer les efforts de coordination et les mécanismes de partage de l'information pour communiquer et répondre de manière durable aux menaces que représentent les substances dangereuses dans le circuit postal international. Mme Wilkes a déclaré que "la capacité des parties prenantes de la région à apprendre des experts internationaux ainsi que de leurs homologues régionaux fait partie intégrante de la garantie de l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement postal". Les agents ont également reçu de l'information pratique et du matériel pour réagir en toute sécurité aux menaces et aux risques posés par ces substances dangereuses et ont reçu une formation sur l'utilisation efficace de la plateforme de communication IONICS pour envoyer et recevoir des renseignements et des alertes à l'appui des enquêtes menées aux niveaux national et international.

Les participants ont souligné la nécessité d'intensifier les efforts de collaboration pour l'échange d'informations pratiques et de l'intelligence avec les organismes régionaux et internationaux et de renforcer les capacités afin de détecter, prévenir, enquêter et réagir efficacement aux menaces posées par le transport de substances non contrôlées, comme les nouvelles substances psychoactives (NSP) et les opioïdes synthétiques non médicaux comme le tramadol et les substances liées au fentanyl. Les experts de l'OICS ont souligné l'importance des outils mondiaux d'échange d'intelligence disponibles dans la région ouest-africaine, tels que ceux fournis par l'OMD, l'UPU et l'OICS, pour combattre le trafic de ces substances dangereuses.


Photo : Les agents ont appris à communiquer de l'intelligence par la plate-forme de communication IONICS

Le projet mondial OPIOIDS et le projet ION de l'Organe aident les gouvernements à faire face à l'évolution du trafic, de la commercialisation en ligne et des ventes de SNP, d'opioïdes synthétiques non médicaux et de substances apparentées au fentanyl et de leurs précurseurs, en renforçant la confiance, en améliorant la communication et en facilitant le partage des informations qui empêchent la distribution de ces substances dangereuses. L'événement s'inscrivait dans le cadre d'une série de formations d'agents postaux et des résultats pratiques de l'accord de coopération UPU-OICS signé en mai 2018.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le OPIOIDS projet
Cliquez ici pour en savoir plus sur le Projet ION
Cliquez ici pour en savoir plus sur les contrôles des précurseurs de l'OICS

©1995-2019 International Narcotics Control Board